Céline Sciamma occupe une place très particulière dans le paysage en pleine (r)évolution du cinéma français. Pas seulement en raison de son audace tranquille et de son positionnement pointu sur les questions de genre,...

Céline Sciamma occupe une place très particulière dans le paysage en pleine (r)évolution du cinéma français. Pas seulement en raison de son audace tranquille et de son positionnement pointu sur les questions de genre, mais aussi et surtout de qualités artistiques absolument remarquables, révélées dès son premier long métrage Naissance des pieuvres, en 2007. Tomboy suivit quatre ans plus tard, avant que Bande de filles et surtout Portrait de la jeune fille en feu ne consacrent le talent lumineux de la réalisatrice. L'héroïne de Tomboy ("garçon manqué" en français réducteur) a dix ans. Elle se prénomme Laure mais c'est en tant que Mickaël qu'elle va intégrer un groupe d'enfants du quartier où elle vient d'emménager. La gamine aime ce rôle de garçon qui la stimule et la fait se sentir plus elle-même qu'en fille. Mais la supercherie ne peut qu'être découverte... La suite à l'écran, dans un très beau film tout en justesse et sensibilité, résistant à la tentation de faire de son héroïne un emblème.