L'impressionnant décor des mines désaffectées offre un cadre singulier, fascinant, aux oeuvres de Tim Burton! Les nombreux fans du cinéaste prendront sans hésiter le chemin de Genk, dans le Limbourg, et de C-Mine, le pôle culturel installé dans les anciens bâtiments idéalement reconvertis. Au pied des deux gigantesques ascenseurs conservés, The World of Tim Burton déploie ses charmes vénéneux dans un cadre post-industriel qui lui va à merveille. L'expo est née v...

L'impressionnant décor des mines désaffectées offre un cadre singulier, fascinant, aux oeuvres de Tim Burton! Les nombreux fans du cinéaste prendront sans hésiter le chemin de Genk, dans le Limbourg, et de C-Mine, le pôle culturel installé dans les anciens bâtiments idéalement reconvertis. Au pied des deux gigantesques ascenseurs conservés, The World of Tim Burton déploie ses charmes vénéneux dans un cadre post-industriel qui lui va à merveille. L'expo est née voici presque dix ans déjà, au MoMA de New York, et s'est ensuite montrée notamment à Tokyo, Paris, Prague et Hong Kong. Plus de 400 pièces (dessins, peintures, sculptures, maquettes, photos et vidéos) composent ce remarquable ensemble, où s'expriment tout à la fois le génie si particulier du cinéaste et les chemins de sa création. Burton dessine partout et tout le temps, dans des carnets de croquis mais aussi sur des supports moins attendus, comme ces serviettes en papier de restaurants qui composent une galerie des plus réjouissantes! Jenny He, curatrice de l'exposition depuis ses débuts au MoMA, souligne à quel point " les sources de l'oeuvre de Tim Burton se situent en lui-même plus que dans toute influence extérieure, même si celle de l'expressionnisme allemand et des films de monstres des années 30 et 50-60 est indéniable, comme le montre une des salles de l'expo". Et d'insister sur ce terme, "burtonien" ("burtonesque" en anglais), qui nous vient à l'esprit devant un certain type d'images ou de situations... À Genk, quelques updates enrichissent le parcours, concernant notamment le dernier film en date, un Miss Peregrine's Home for Peculiar Children (2016) qui vit le cinéaste tourner deux mois... en Belgique, à Brasschaat où le château servit de décor principal. Tim viendra lui-même à Genk fin du mois de septembre (du 28 au 30) pour quelques activités publiques... affichant d'ores et déjà complet. Les fans auront eu le clic aussi rapide que le crayon de l'artiste! Preuve de l'immense popularité d'un Burton identifié à son oeuvre, et dont on découvrira le nouveau film en mars de l'année prochaine. Un remake avec acteurs réels (Colin Farrell, Eva Green, Danny DeVito) de Dumbo, classique de cette maison Disney où il travailla à ses tout débuts mais qui ne le comprit pas, à l'époque...