"It Is What It Is"

Son troisième album, Drunk, confirmait Thundercat en surdoué à la Brian Wilson hip-hop. Constat réitéré sur ce quatrième disque, nourri de mirifiques mélodie...

Son troisième album, Drunk, confirmait Thundercat en surdoué à la Brian Wilson hip-hop. Constat réitéré sur ce quatrième disque, nourri de mirifiques mélodies et d'harmonies océanes ( Unrequited Love, Dragonball Durag, Fair Chance). Avec un brillant de la production -cosignée Flying Lotus- et des surprises au-delà du casting rap (Childish Gambino, Zack Fox, Lil B...). Comme la plage titulaire distinguant un jeune guitariste prodige brésilien, Pedro Martins, et qui prend son temps, cinq minutes, pour étayer un ambitieux propos musical. Ce qui n'est pas forcément le cas de la moitié des morceaux, de deux minutes ou moins, donnant parfois une inutile sensation de zapping entre titres, genres et humeurs. Le bémol un rien frustrant à un potentiel grand album.