Troisième volet d'une énième franchise Marvel, Thor: Ragnarok n'a rien de franchement emballant sur le papier, qui expédie le fils d'Odin, privé de son marteau pour le ...

Troisième volet d'une énième franchise Marvel, Thor: Ragnarok n'a rien de franchement emballant sur le papier, qui expédie le fils d'Odin, privé de son marteau pour le coup, sur une lointaine planète d'où il va tenter de sauver Asgard de la destruction -le Ragnarok du titre. Si l'on ne criera pas au chef-d'oeuvre, le film du réalisateur Néo-Zélandais Taika Waititi s'écarte toutefois de l'épuisante norme Marvel par une solide dose d'autodérision, à quoi l'on ajoutera une distribution avisée, ajoutant à Chris Hemsworth et Tom Hiddleston, Jeff Goldblum, impayable en Grandmaster fumiste, et surtout Tessa Thompson (en Walkyrie) et Cate Blanchett (sous les traits de la maléfique Hela), venues quelque peu féminiser l'affaire. Bonus nombreux.