En 2011, Matthieu Morin arpente le pays de l'Oncle Sam à la faveur d'un road trip en roue libre. Ce passionné et collectionneur d'art brut marche sur les traces d'artistes locaux ayant réalisé des architectures et des jardins hors normes. Pourquoi? " Parce que ces environnements incarnent la marge de la marge, un phénomène qui échappe totalement au marché", explique le Lillois de 42 ans. À aucun moment l'idée d'en faire quoi que ce soit ne lui traverse l'esprit. ...