En 2011, Matthieu Morin arpente le pays de l'Oncle Sam à la faveur d'un road trip en roue libre. Ce passionné et collectionneur d'art brut marche sur les traces d'artistes locaux ayant réalisé des architectures et des jardins hors normes. Pourquoi? " Parce que ces environnements incarnent la marge de la marge, un phénomène qui échappe totalement au marché", explique le Lillois de 42 ans. À aucun moment l'idée d'en faire quoi que ce soit ne lui traverse l'esprit. À ceci près que huit ans plus tard, il se rend compte que la moitié des sites visités a disparu. Mesurant la perte qu'incarne la disparition de ce fragile patrimoine, il s'impose alors de consigner cette aventure dans un livre. Il signe Des pépites dans le goudron, une brique, entre le roman graphique (remarquables illustrations de Camille Lavaud Benito) et le récit de voyage, revenant sur cette expérience de six mois. La publication qui ne se veut surtout pas livre d'art prend place au sein de la collection Knock Outsider! des éditions Frémok. Dans la foulée, Morin fait le rêve d'une exposition qui entourerait la parution sans en être pour autant une simple transposition de la matière collectée dans son opus. Il fabule alors L'Amérique n'existe pas, sous-titré Je le sais j'y suis déjà allé, une proposition qui entend montrer le rêve américain tel qu'il est digéré par des "singuliers de l'art" issus des quatre coins du monde. Celle-ci atterrit ce 4 octobre au Art et Marges musée. Pour l'avoir découverte en cours de montage, on peut dire que l'événement vaut le détour qui rassemble une centaine d'oeuvres du début du siècle précédent à aujourd'hui. On y croise les pointures -Bodys Isek Kingelez, Martín Ramírez-, des révélations -Jean Smilowski, un peintre d'origine polonaise ayant vécu dans une cabane des jardins ouvriers de la Poterne-, des merveilles venues du Ghana -un cercueil en forme de Nike, des affiches de cinéma réinventées sur des sacs de farine par des ateliers populaires-, des anonymes, de la photographie (Wilfried Morin, Éric Tabuchi), des vidéos (Klaus Beyer), des instagrameurs (Ichiwo Sugino) et pas mal de projets sonores (The Choolers, Jean-Marie Massou, le regretté Daniel Johnston...). Hautement recommandé.

© Jean Leclercq La S Grand Atelier

L'Amérique n'existe pas, Art et Marges musée, 314, rue Haute, à 1000 Bruxelles, www.artetmarges.be, jusqu'au 02/02.

© Wesley Willis M. Thies - Collection MADmusée - Fonds Duvel Moortgat
© Bodys Isek Kingelez Aeroplastics
© Dominique Théâte La S Grand Atelier