Production aguicheuse distribuée par Amazon qui voit un jeune couple montréalais fantasmer sur ses fiévreux voisins avant que l'affaire ne tourne mal, The Voyeurs...

Production aguicheuse distribuée par Amazon qui voit un jeune couple montréalais fantasmer sur ses fiévreux voisins avant que l'affaire ne tourne mal, The Voyeurs est un peu à Fenêtre sur cour ce qu'un Cruel Intentions a pu être, en son temps, aux Liaisons dangereuses: une resucée adolescente et mièvre sous un vernis érotisant. Vaguement amusant et "tenu" dans sa première partie, le film, qui cite aussi bien Un chien andalou que Fifty Shades of Grey, part ensuite complètement en vrille, s'emberlificotant dans ses peu crédibles ressorts sulfureux, ses interminables jeux de séduction et de manipulation puis ses risibles rebondissements finaux aux accents moralisateurs. À éviter soigneusement.