Au moment de la diffusion des premiers épisodes de The L Word, en 2004, des mots tels que "genre", "empowerment", "LGBT" ou même "plaisir féminin" ne faisaient pas encore, à proprement parler, partie du langage courant. La série d'Ilene Chaiken a contribué, certainement, à ouvrir le monde sur ces questions cruciales. Aujourd'hui, peu de séries font l'impasse sur les amours entre femmes et les questions d'assignations de sexe et de genre. Cette nouvelle génération, appelée fort à propos Génération Q (LGBTQ), fait entrer une jeunesse qui veut du queer, alors que les vétéranes Shane, Alice et Bette sont au faîte de leur succès professionnel. Quittant son approche soap datée pour un point de vue plus terre à terre, The L Word: Generation Q embrasse les évolutions de mentalités (et les stagnations) de ces dix dernières années avec une grande réussite, un peu trop de bling-bling, mais des situations comiques et des dialogues savoureux, plaçant aux avant-postes des personnages jusqu'ici habitués aux intrigues secondaires.

Série créée par Ilene Chaiken. Avec Jennifer Beals, Katherine Moennig, Leisha Hailey.

7