Beaucoup s'accordent à voir dans The Intruder l'oeuvre la plus aboutie de Roger Corman, l'homme qui a fait 100 films (et le reste...) sans jamais perdre un centime. Et force est de reconnaître que le roi de la série B ( The Little Shop of Horrors, The Wild Angels) a, aux débuts des années 60, insufflé une convi...

Beaucoup s'accordent à voir dans The Intruder l'oeuvre la plus aboutie de Roger Corman, l'homme qui a fait 100 films (et le reste...) sans jamais perdre un centime. Et force est de reconnaître que le roi de la série B ( The Little Shop of Horrors, The Wild Angels) a, aux débuts des années 60, insufflé une conviction personnelle tout à fait inédite dans ce brûlot politique plongeant au coeur de l'intolérance et de la haine de l'Amérique ségrégationniste. William Shatner, le futur capitaine Kirk de la série Star Trek, trouve là son premier grand rôle à l'écran en agitateur toxique rétif aux réformes sociales et adepte du double langage. Tourné dans un contexte hostile et baigné d'un sentiment constant d'inquiétude, le film chronique les troubles violents qui agitent une petite ville du sud des États-Unis au moment de la mise en oeuvre de nouvelles mesures visant à l'intégration et la reconnaissance des minorités noires. Servi par les angles de vue toujours originaux et percutants de Corman, l'ensemble vibre d'un humanisme et d'une force morale en tout point admirables. Disponible pour la première fois en Blu-ray et bénéficiant pour l'occasion d'une nouvelle restauration haute définition, The Intruder s'accompagne ici d'un bref entretien avec Corman et Shatner, qui évoquent leurs souvenirs d'un tournage définitivement pas comme les autres et la récente réhabilitation d'un film aux résonances on ne peut plus actuelles. Incontournable.