Séance de rattrapage vivement conseillée! La première diffusion sur une chaîne non payante de cette série de grande qualité mérite qu'on y revienne quelques instants. L'époque: les années 80. Le contexte: la guerre froide est entrée dans une phase cruciale en 1981, entre une administratio...

Séance de rattrapage vivement conseillée! La première diffusion sur une chaîne non payante de cette série de grande qualité mérite qu'on y revienne quelques instants. L'époque: les années 80. Le contexte: la guerre froide est entrée dans une phase cruciale en 1981, entre une administration Reagan décidée à remporter la victoire au finish et une Union soviétique aux abois, qui sent ses coutures craquer de partout. Au pays de l'Oncle Sam, un couple d'espions du KGB infiltrés dans l'American way of life de la banlieue de Washington avec ses enfants -qui ignorent tout de la véritable identité de leurs parents- s'affaire à mettre des bâtons dans les roues du contre-espionnage local. Philip et Elizabeth Jennings ont été conditionnés jusqu'aux ongles pour mener à bien leur mission: fausses biographies, faux métiers, faux souvenirs, tout est méthodiquement digéré et interprété par le couple, qui se fond dans un quotidien banal abhorré. Jouant sur ce contraste tout en reconstituant l'époque, sans tomber dans le pastiche ni le revival, cette série créée en 2013 par Joe Weisberg (un ancien de la CIA) est un thriller sans concession, ni sur la mécanique narrative, efficace, ni sur les dessous de l'espionnage, crédibles, ni sur l'humour, l'action et le suspense, omniprésents et admirablement rythmés.