"Drones"

Issu de la scène jazz de Los Angeles, Terrace Martin ne s'est jamais cantonné à un genre. Ces dernières années, son nom est ainsi apparu sur une multitude de p...

Issu de la scène jazz de Los Angeles, Terrace Martin ne s'est jamais cantonné à un genre. Ces dernières années, son nom est ainsi apparu sur une multitude de projets, collaborant aussi bien avec Herbie Hancock que Snoop Dogg, bossant sur le dernier album retro soul de Leon Bridges, ou le multiprimé To Pimp a Butterfly de Kendrick Lamar. Les trois derniers cités se retrouvent d'ailleurs au générique de son nouvel album, au milieu d'un casting diversifié mais toujours cohérent (Kamasi Washington, Smino, Celeste, etc.). Cinq ans après Velvet Portraits, Drones engage le même groove soul (un peu trop) chatoyant. Même si la dégaine cool très West Coast ( Evil Eyes) ne parvient pas toujours à cacher les inquiétudes existentielles du moment ( Leimert Park).