Intéressante idée pour France 3 de programmer ce film méconnu du grand cinéaste italien Vittorio De Sica, figure majeure du néo-réalisme. Certes, Teresa Venerdi n'est pas du tout au même niveau que ...

Intéressante idée pour France 3 de programmer ce film méconnu du grand cinéaste italien Vittorio De Sica, figure majeure du néo-réalisme. Certes, Teresa Venerdi n'est pas du tout au même niveau que Sciuscià (1946), Le Voleur de bicyclette (1948), son chef-d'oeuvre, et Miracle à Milan (1951). Mais cette comédie pleine de charme vaut le détour. Également acteur, De Sica y interprète un médecin que son ancienne maîtresse -jouée par la grande Anna Magnani- a ruiné, et qui se trouve contraint, pour payer ses dettes, d'accepter un poste d'inspecteur sanitaire dans un orphelinat pour jeunes filles. Une des pensionnaires, Teresa Venerdi, lui fera les yeux doux, même s'il se fiance par ailleurs avec une riche héritière... Les rebondissements et les quiproquos ne manquent pas dans un spectacle léger, plaisant, joueur et bien enlevé par un acteur-metteur en scène à l'avant-veille de grandes choses.