" Quelque part dans le 6e arrondissement, j'ai compris que je voudrais passer ma vie entière dans une ville, et à Paris en particulier. Un choix lié au sentiment de liberté totale et absolue que procure le simple fait de mettre un pied devant l'autre. " Américaine débarquée à Paname pour ses études, Lauren Elkin a découvert à cette occasion qu'elle appartenait " à la famille des flâneurs". Avancer sans réel but, laisser planer sa curiosité à la terrasse des cafés, errer sans nourrir la peur de se perdre: plus qu'une pose, une vraie disposition. Espiègle, elle ajoute: " En bonne étudiante de français, j'ai accordé le genre, pour faire de moi une "flâneuse."" Car comme le note celle qui...