Auteur en 2015 avec Ixcanul d'un objet âpre à la dimension quasi ethnographique traversé d'aspirations cosmiques, Jayro Bustamante signe avec Temblores, son deuxi...

Auteur en 2015 avec Ixcanul d'un objet âpre à la dimension quasi ethnographique traversé d'aspirations cosmiques, Jayro Bustamante signe avec Temblores, son deuxième long métrage, une critique féroce de la bourgeoisie guatémaltèque et son hypocrisie coupable face à la question de l'homosexualité. Centré sur Pablo, un père et époux bien sous tous rapports s'entichant de Francisco, le film, assez démonstratif dans son déroulement scénaristique mais très pertinemment mis en scène, explore le versant le plus déshumanisant d'un contexte sociétal où la morale religieuse, omniprésente, s'édifie autour d'un Dieu qui aime les pécheurs mais déteste le péché. Petite demi-heure dans les coulisses du film en bonus DVD.