La mauvaise réputation supposée des taxis parisiens et leur perpétuel combat contre les VTC s'évaporeront un jour dans un nuage de fumée. Vu le coût exorbitant des voitures autonomes (10 % du p...

La mauvaise réputation supposée des taxis parisiens et leur perpétuel combat contre les VTC s'évaporeront un jour dans un nuage de fumée. Vu le coût exorbitant des voitures autonomes (10 % du parc automobile en 2030), un nombre croissant de constructeurs (Daimler, GM...) et acteurs tech (Uber, Lyft, Alphabet...) misent en effet sur les robots-taxis. En France, Navya Be Fluid tirera en premier, dès le deuxième trimestre 2018, avec ses Autonom Cab à Paris. Ces monospaces au look de char anti-émeute rouleront à 50 km/h maximum et se commanderont via une appli organisant leurs trajets. Prévus pour six passager assis en vis-à-vis, ces véhicules sans volant ni pédales jouent en effet la carte du transport collectif. Un service de conciergerie pour des visites touristiques et réservations de places de cinéma sera également proposé à bord. Le tout pour des trajets surveillés à distance, par un centre de contrôle. Consommez, y a rien à voir...