The Magick Lantern Cycle
...

The Magick Lantern Cycle 9 FILMS DE KENNETH ANGER EN VERSION RESTAURÉE. 2 H 41 + 2 H 04 DE SUPPLÉMENTS. 8 Certains films s'affichent comme de véritables ovnis, défiant toute classification et créant à la marge des émotions, des sensations rares et parfois même inédites. Dans le cas de Kenneth Anger, à qui un coffret remarquable rend aujourd'hui hommage, c'est une filmographie entière qui mériterait la métaphore extraterrestre! Les quelques objets cinématographiques non identifiés offerts au regard par l'artiste californien, et qu'une restauration superbe restitue dans leur jaillissement, gardent un impact inouï alors qu'ils ont été réalisés entre la fin des années 40 et le tout début des années 70. Anger vit toujours, il aura 89 ans le 3 février prochain. Mais s'il a encore filmé quelques documentaires sur Aleister Crowley (1), il avait pris la peine de louer une pleine page dans le magazine Village Voice, en 1967, pour annoncer la fin imminente de ses activités de cinéaste. Son ultime fiction, Lucifer Rising, n'étant plus à ses yeux un film mais son grand oeuvre au sens des alchimistes, une invocation de ce dieu de la lumière et de la couleur dont les monothéismes allaient injustement faire une incarnation du mal. Un "dieu du cinéma" dont le païen Kenneth Anger a le nom tatoué sur la poitrine... Tout avait commencé par le choc de Fireworks (1947), fulgurante expression de fantasmes érotiques homosexuels et masochistes en images noir et blanc à la fois très crues et poétiques. Inspiré par Le Sang d'un poète de Cocteau, Anger anticipait spectaculairement le mouvement queer et revendiquait déjà pour sa création une logique de rêve, faisant du cinéma un rituel magique. Il en ira de même de ses meilleurs films: Scorpio Rising (1964) avec sa plongée dans l'univers fétichisé d'une bande de motards, et Lucifer Rising (tourné en 1968) où la contre-culture hippie bascule dans le cauchemar et où passe l'ombre violente de la famille Manson. Nous sommes ici au-delà du spectacle, dans une expérience sensorielle que ne pouvait qu'apprécier Gaspar Noé, lequel interviewe Kenneth Anger dans un des nombreux et captivants suppléments du coffret. Un autre bonus voyant s'exprimer un Olivier Assayas qui voit en Anger "le dépositaire de l'art du cinéma muet". Deux documentaires reconstituant la saga d'un auteur simultanément expérimental, transgressif (il y a du Jean Genêt en lui) et précurseur absolu d'une forme devenue éminemment populaire: le clip vidéo musical. Les trajectoires de Mick Jagger et de Marianne Faithfull croisant d'ailleurs au plus près celle d'un artiste irréductible, politiquement et sexuellement incorrect, qu'il importe de redécouvrir. (1) ÉCRIVAIN (1875-1947), ASTROLOGUE ET SURTOUT PROPAGATEUR CONTROVERSÉ DE L'OCCULTISME. ANGER EST FAN, ET NE LE CACHE PAS. LOUIS DANVERS