Le 21/06.

Un été sans festival? Pas si vite. Avec le confinement, l'habitude streaming a été prise pour de bon. Et quitte à jouer le jeu de l'Internet, autant le jouer à fond. C'est ce qu'ont dû se dire les organisateurs du Swipe Up Festival: prévu ce 21 juin, il sera "100% digital", se dispersant sur 10 plateformes différent...

Un été sans festival? Pas si vite. Avec le confinement, l'habitude streaming a été prise pour de bon. Et quitte à jouer le jeu de l'Internet, autant le jouer à fond. C'est ce qu'ont dû se dire les organisateurs du Swipe Up Festival: prévu ce 21 juin, il sera "100% digital", se dispersant sur 10 plateformes différentes. Derrière l'initiative, on retrouve l'agence de com Nonante-Cinq, qui a réussi à réunir une petite trentaine d'artistes belges, de Loïc Nottet à Glauque ou Yellowstraps. Tous auront l'occasion d'enregistrer leur performance au Palais 12. La véritable originalité du festival réside donc dans sa manière de se répandre sur les principales plateformes du Net. Alice On The Roof sera par exemple l'une des têtes d'affiche de la Facebook stage, tandis que la scène YouTube proposera des lives de Konoba ou Coline & Toitoine. L'Instagram stage sera, elle, dédiée aux dernières révélations pop/rap du moment (Geeeko, Charles, Tawsen, etc.), tandis que la Mixcloud stage diffusera des mix de producteurs comme, par exemple, Ozhora Miyagi. À côté de cela, le Swipe Up a également prévu d'organiser un concours de danse sur TikTok (forcément); un espace d'"exposition" sur Pinterest; une conférence sur les secrets des festivals sur Linkedln. C'est sur Twitter que seront révélés les coulisses de l'événement, tandis que l'application WeTransfer se transformera en secret stage, et WhatsApp en séance de dédicaces. À noter que si les contenus seront accessibles gratuitement, tous les dons récoltés pendant le festival seront reversés à la Croix-Rouge.