Les imprimantes alimentaires classiques superposent des filaments de pâte pour recréer des mets aux formes et aux textures douteuses. S'inspirant d'une partie de Minecraft, Pixel Food Printer change...

Les imprimantes alimentaires classiques superposent des filaments de pâte pour recréer des mets aux formes et aux textures douteuses. S'inspirant d'une partie de Minecraft, Pixel Food Printer change la donne en assemblant, un par un, des petits blocs d'un gel. Téléporter un sushi réalisé par un chef tokyoïte vers un astronaute dans l'espace? Ce projet japonais présenté lors du dernier SXSW y croit. D'autant qu'il jouerait avec des sensations de croustillant et de fondant. Co-développé par l'université de Yamagata et Denso (un concepteur de robots industriels), ce prototype chapeauté par Dentsu, une boîte de pub nippone, n'en est qu'à ses balbutiements. Mais ses concepteurs voient loin et imaginent déjà augmenter la résolution de leurs plats pour passer progressivement de cubes de 5 à 1 mm. Banane, Donut, brocoli... Une plateforme digitale baptisée Open Meals abriterait même une base de données culinaires permettant d'uploader et de télécharger des plats...