"Ghost Gamelan"

Depuis ses débuts ( Salt Rain, en 2001), Susheela Raman s'échine à marier les langages musicaux, venant aussi bien de territoires différents que d'époques dist...

Depuis ses débuts ( Salt Rain, en 2001), Susheela Raman s'échine à marier les langages musicaux, venant aussi bien de territoires différents que d'époques distinctes. C'est encore le cas avec Ghost Gamelan, 7e album de la musicienne indo-britannique. Comme le titre le laisse deviner, l'ensemble traditionnel de percussions métalliques de l'île de Java est au centre du disque. De Debussy à la musique ambient, le gamelan a souvent servi de clé aux musiciens occidentaux pour travailler des musiques plus atmosphériques. C'est encore le cas ici, où il joue un peu le rôle d'entités éthérées, les fameux "fantômes" dont parle Susheela Raman. Le résultat est aussi intrigant que déroutant, hanté à défaut d'être tout le temps habité.