"Coldest Second Yesterday"

CLEAN FEED CF380 (INSTANTJAZZ.COM)
...

CLEAN FEED CF380 (INSTANTJAZZ.COM) 9 Un titre de saison pour ce duo inédit réunissant le batteur anglais Steve Noble (que son association avec Peter Brötzmann a remis à la place qui lui revient: l'une des premières parmi les percussionnistes en activité) et le saxophoniste ténor Kristoffer Berre Alberts (que nous connaissions comme membre des quartettes scandinaves Cortex et Snik). Disons d'emblée que la rencontre entre le vétéran britannique et le jeune souffleur norvégien a accouché de l'un des meilleurs disques free entendus depuis longtemps. Volant à des années lumières de ce qu'il a montré jusque-là, le saxophoniste se hisse au niveau d'un Peter Brötzmann (auquel il est impossible de ne pas se référer) tout en rappelant également un saxophoniste aussi important que l'Allemand dans l'histoire de la musique improvisée, le Londonien Evan Parker. Des grands noms, certes, pour évoquer un musicien encore au début d'une carrière qui vient toutefois d'enfanter ici d'un grand disque (la prise de son est à la hauteur de la performance des musiciens) dans lequel Steve Noble prend toute sa part en ne cessant de relancer et de stimuler, dans le foisonnement qui lui est habituel, son partenaire. Lequel délivre, sans reprendre son souffle durant les 34 minutes que dure ce CD de trois titres, des phrases directes, vives, orageuses ou, au contraire, savamment chantournées. PH.E.