"Twerp Verse"

Les femmes sont-elles l'avenir du rock? Dans un genre que l'on dit régulièrement dans le coma, voire carrément en voie de disparition (refrain connu), les...

Les femmes sont-elles l'avenir du rock? Dans un genre que l'on dit régulièrement dans le coma, voire carrément en voie de disparition (refrain connu), les filles continuent en effet de donner de la voix, de Courtney Barnett à Goat Girl. Speedy Ortyz, le groupe de l'Américaine Sadie Dupuis, est un autre exemple. Reprenant l'indie rock là où Liz Phair l'avait laissé (l'emblématique Exile In Guyville, il y a pile 25 ans), Speedy Ortiz sort un troisième album, peut-être pas parfait, mais fourmillant de refrains pop accrocheurs et de guitares teigneuses (les multiples breaks de Buck Me Off). En une dizaine de morceaux, Twerp Verse multiplie les idées, zigzaguant joyeusement entre fulgurance slacker et power pop assumée ( You Hate the Title).