" Les sportifs au cinéma, ça n'a jamais marché", lâche un LeBron James lucide au début de cette espèce de suite du Space Jam de 1996 avec Michael Jordan. Et force est de co...

" Les sportifs au cinéma, ça n'a jamais marché", lâche un LeBron James lucide au début de cette espèce de suite du Space Jam de 1996 avec Michael Jordan. Et force est de constater que la star des Los Angeles Lakers est autrement plus à l'aise sur un terrain de basket-ball que sur un plateau de tournage... Le film, pourtant, a la bonne idée de l'envoyer dans la foulée en version animée dans le monde délirant des Looney Tunes pour y affronter les champions numérisés d'une intelligence artificielle malveillante. Mais la Warner en profite alors surtout pour revisiter vaniteusement ses franchises les plus rentables ( Harry Potter, Matrix, Batman...) sur le mode d'un peu digeste medley cinématographique. Burp...