IBM vient de stopper net la recherche et la vente de technologies liées à la reconnaissance faciale pour des raisons éthiques. Si l'entreprise US met en avant la surveillance de masse ...

IBM vient de stopper net la recherche et la vente de technologies liées à la reconnaissance faciale pour des raisons éthiques. Si l'entreprise US met en avant la surveillance de masse et le biais racial que cette dernière entraîne, les progrès d'intelligence artificielle et d'imagerie informatique ne faibliront pas de sitôt. Une équipe de l'Université de Hong Kong et de l'Académie chinoise des sciences vient ainsi de développer un algorithme créant une photo à partir d'un dessin de visage. Le logiciel, baptisé DeepFaceDrawing, est plutôt balèze puisqu'il édite une photo de faciès en observant, en temps réel, les traits de crayon d'un dessinateur. Pilosité, forme du visage, maquillage... Chaque cliché produit par cette technologie est étonnamment plausible. Idéal pour aider la police à tirer des photos de portraits-robots, cette IA ne devrait avoir aucun mal à trouver un débouché en Chine.