"Toubalbero"

Il y a cinq ans, Sidi Touré sortait son troisième album, Alafia, alors que son pays, le Mali, sortait à peine d'un conflit de plusieurs mois. Aujourd'hui, la...

Il y a cinq ans, Sidi Touré sortait son troisième album, Alafia, alors que son pays, le Mali, sortait à peine d'un conflit de plusieurs mois. Aujourd'hui, la paix est revenue et la situation rentrée à peu près dans l'ordre. Est-ce la raison pour laquelle Toubalbero dégage un tel sentiment d'euphorie? Désignant la grande percussion traditionnelle utilisée pour appeler et rassembler les gens de Gao, Toubalbero a été enregistré live en quatre jours à peine, au studio Bogolan, à Bamako (avec basse, batterie, guitare électrique et n'goni). Plus que jamais branché sur l'électricité, Sidi Touré y déplie un groove compact, touffu, où le blues songhaï crépite ( Djirbi Mardjie) et joue l'hypnose plus souvent qu'à son tour ( Heyyeya). Imparable.