Voilà une quinzaine d'années, et l'extraordinaire Nobody Knows, que le cinéma d'Hirokazu Kore-eda s'inscrit au confluent de la famille et de l'enfance. Il n'en va pas autrement de Shoplifters, son dernier opus, Palme d'or à Cannes. Une famille aux liens incertains et combattant la pauvreté à l'aide d'expédients y recueille une fillette abandonnée à l'évidence maltraitée. Et celle-ci de trouver dans la marge un bonheur précaire que les circonstances vont toutefois malmener. Soit un délicat portrait de famille comme seul le maître nippon sait les composer, et une oeuvre de toute beauté ajoutant à la douceur et à la mélancolie diffuse une réflexion sociale critique. L'introduction idéale à l'univers du cinéaste.

De Hirokazu Kore-eda. Avec Lily Franky, Ando Sakura, Matsuoka Mayu. 1 h 56. Dist: September.

8