"Revelations"

En 2015, un drôle d'ovni débarquait sur les radars pop. Voix de canard androgyne, personnalité exubérante, Shamir avait notamment frappé l'imagination avec une série de mini-tubes ...

En 2015, un drôle d'ovni débarquait sur les radars pop. Voix de canard androgyne, personnalité exubérante, Shamir avait notamment frappé l'imagination avec une série de mini-tubes excentriques, flashy (On the Regular). Las, le jeune homme, né en 1994, à Las Vegas, a été rapidement lâché par son label, avant de glisser tout doucement dans la dépression. Au printemps, la mixtape Hope, diffusée sur la plateforme SoundCloud, devait même signer son départ du monde de la musique. Six mois plus tard, il revient pourtant avec Revelations. Les fantaisies néo-disco-house ont laissé place à des miniatures pop DIY plus rêches, musique d'outsider à fleur de peau (Cloudy), qui sonne même parfois comme une démo (Float). Le geste pourrait paraître désespéré. En l'occurrence, il se révèle surtout largement touchant, démontrant que le cas Shamir mérite d'être creusé.