1. J'ai perdu mon corps

de Jérémy Clapin
...

de Jérémy Clapin Trash, poétique, drôle et super virtuose: une merveille d'animation sensible où une main traverse la ville pour retrouver son corps! d'Erwan Le duc Fantaisie lunaire et idées perchées qui fusent de tous les côtés: un premier film emblématique de l'excellent bilan de santé de la comédie française sur la Croisette. de Lorenzo Mattotti Lorenzo Mattotti déploie tous les monts et merveilles de son inimitable palette graphique dans cette adaptation lumineuse du conte de Dino Buzzati. de Quentin Dupieux Avec son sens inné du dialogue et de l'image, Quentin Dupieux confirme qu'il est bien un auteur majeur de l'époque. de Nicolas Pariser Sous évidente influence rohmérienne, une brillante comédie politique, à l'écriture enlevée. de Hafsia Herzi En élève avouée de Kechiche, Hafsia Herzi décline la maladie d'amour avec un naturel confondant. Plus que simplement prometteur. de Kantemir Balagov Récit austère d'une hypothétique reconstruction après les horreurs de la guerre à Léningrad. D'une violence sourde assez glaçante. de Levan Akin Dans un pays massivement homophobe -la Géorgie-, l'éveil au désir de deux jeunes danseurs rivaux: libre et plein de vitalité. de Juris Kursietis Un jeune boucher letton débarqué en Belgique avec l'espoir d'un salaire décent se retrouve pris au piège d'un engrenage mafieux: suffocant. de Christophe Honoré Exploration des possibles amoureux sous forme de vaudeville mental. Ludique mais jamais inconséquent.