"Thousand Knives"

En 1979, un mois avant la sortie du premier album du Yellow Magic Orchestra, qui deviendra très vite le vaisseau amiral de la musique électronique japonaise, équivalent nippon d'un Kraftwerk allemand, Ryuichi Sakamoto publiait son propre album solo. Bénéficiant aujourd'hui d'une réédition, Thousand Knives continue de fasciner. La musique, à peine datée malgré ses effets les plus kitsch, y est luxuriante, toujours aventureuse, extraordinairement libre. Sur les trois premiers titres, Sakamoto passe d'une promenade électronique touffue de près de dix minutes ( Thousand Knives) à une longue séquence planante quasi new age ( Island Of Woods) pour enchaîner avec un morceau lorgnant plus franchement vers le classique ( Grasshoppers). Bluffant.

Distribué par We Want Sounds.

8