"Quel autre guitariste français peut se targuer d'avoir partagé la scène avec The Clash, les Blockheads de Ian Dury et d'avoir cofondé The Police ?" Henry Padovani, jeune sauvageon corse, fils de pieds-noirs, môme frondeur débarqué à Londres en plein bouillonnement punk, restera bie...

"Quel autre guitariste français peut se targuer d'avoir partagé la scène avec The Clash, les Blockheads de Ian Dury et d'avoir cofondé The Police ?" Henry Padovani, jeune sauvageon corse, fils de pieds-noirs, môme frondeur débarqué à Londres en plein bouillonnement punk, restera bien entendu intimement lié à la genèse du groupe de Sting et consorts. Salué depuis sa bruyante arrivée comme l'homme le plus au parfum de la ville, le musicien au nez fin ne se sera jamais vraiment rangé des bagnoles. Dénicheur de talents, manager, le barbouze n'a pas chômé. Kim Wilde, Fine Young Cannibals, les Bangles ou R.E.M., tous lui doivent une fière chandelle. Après avoir croisé la route d'une telle galerie de personnages, lui qui s'est tant appliqué à choyer les autres finira par pondre son premier album solo, trente ans après ses premiers émois sur les planches. À l'heure du bilan, une kyrielle de camarades, fidèles et intimes, témoignent de la gratitude et du respect qu'il a imposé comme une marque de fabrique. À l'image de son sujet, ce documentaire, épopée tant musicale qu'humaine, évoque l'âme d'une mythologie qui s'évapore. C'est que Padovani, contrairement à tant d'autres au coeur d'une industrie gangrénée par le fric et la morale, n'aura jamais cessé d'incarner cet indéfectible pèlerin du crédo libertaire propre à l'esprit rock'n'roll. Punk un jour...