10/01/1997
...

10/01/1997 David Combe: "L'émission a été lancée en janvier 1997. Christophe Tison était à sa tête. Je me souviens d'un sujet "Rock and drôle". Il suivait des rockeurs alternatifs français qui essayaient de faire les rigolos. Une scène musicale autour de l'humour."Jean-Marc Barbieux: "Quand tu regardes une émission culturelle, la plupart du temps, tu imagines aisément les mecs qui la font. C'est pas très rigolo. On te dit souvent en télé que la culture est segmentante. Qu'elle n'intéresse qu'une partie de la population. Les émissions musicales, c'est même un peu leur plaie. Tracks a tout explosé. Avec Tracks, ce qui est devenu important, c'est l'énergie que les artistes dégagent. On donne des clés pour essayer de comprendre des gens pas nécessairement faciles d'accès et on cherche à provoquer une empathie chez les téléspectateurs. Qu'ils voient en eux leur frangin, leur copain. Se disent qu'ils auraient pu vivre la même histoire s'ils étaient nés en Ouganda ou au Japon. Tison venait de l'école Actuel. Tracks, c'était un peu ça, en modernisé."