Dans un numéro de Calimero plutôt bien rodé, Guillaume Senez semble avoir pris le pli systématique de se plaindre à longueur d'interviews du peu d'égard que la presse belge réserverait à ses films. Pluie de superlatifs, pourtant, qu'ils viennent de la RTBF, du Soir, de Metro ou de... Focus Vif, sur la jaquette de Nos batailles, dont la sortie DVD coïncide par ailleurs avec son tout récent triomphe aux Magritte du cinéma. Dans la foulée de Keeper (2016), le réalisateur bruxellois y creuse encore un peu plus loin la question de la paternité, mais aussi son désir d'authenticité à l'écran. Véritable mur porteur du film, Romain Duris y incarne, quant à lui, un quadra professionnellement très engagé qui voit sa compagne déserter le foyer familial du jour au lendemain, sans guère d'autres explications que quelques signes avant-coureurs de lassitude profonde, le laissant seul à la maison avec ses deux enfants.

On connaît désormais la méthode Senez: fortement impliqués, les acteurs du film ne reçoivent pas de scénario fini -ils ont accès à l'histoire mais les dialogues sont encore à construire. Un modus operandi d'autant plus payant qu'il est parfaitement raccord avec cette obsession de faire "vrai", de coller à une certaine idée du réel, qui présidait déjà à Keeper, mais exprimée ici avec davantage de substance et un regard plus affirmé. Suivant le postulat qu'il est difficile d'aider les gens qu'on aime, le film témoigne ainsi de l'époque dans laquelle il s'inscrit, dans sa représentation sans fard du monde du travail notamment. À rebours de la logique commode du champ-contrechamp, les plans s'installent souvent dans la durée, accompagnent les personnages de manière fluide, tout en conservant les flottements, les maladresses, les petites imperfections de la vie. En résulte un sentiment prégnant de justesse, renforcé par l'intelligence d'une écriture cultivant certes un sens du récit parfois très policé mais tutoyant plus d'une fois les cimes d'une émotion assez fulgurante.

Scènes coupées et scènes-clés du film commentées par le cinéaste figurent en bonus d'un DVD où l'on retrouve également U.H.T., réalisé par Senez en 2012. Interprété par Cédric Vieira et Catherine Salée, qui seront tous les deux de Keeper quatre ans plus tard, ce court métrage d'une grosse quinzaine de minutes, tourné dans la région du Hainaut, traitait déjà de la difficulté à concilier engagement au travail et vie de famille à travers le portrait d'un paysan qui se donne corps et âme pour sa petite exploitation laitière touchée par la crise. Jeu naturaliste, ancrage social et minutie quasi documentaire: les lignes de force de l'oeuvre à venir y sont.

Nos batailles

De Guillaume Senez. Avec Romain Duris, Laure Calamy, Laetitia Dosch. 1 h 35. Dist: Cinéart.

7