En décembre 1968, dans une baraque foraine du Minnesota, Bernard Heuvelmans, le plus grand spécialiste de l'homme des neiges (portrait à lire dans Le Vif de cette semaine), découvre dans un sarcophage réfrigéré une espèce inconnue d'hominidé. L'homme pongoïde, comme il l'appelle, serait une ...

En décembre 1968, dans une baraque foraine du Minnesota, Bernard Heuvelmans, le plus grand spécialiste de l'homme des neiges (portrait à lire dans Le Vif de cette semaine), découvre dans un sarcophage réfrigéré une espèce inconnue d'hominidé. L'homme pongoïde, comme il l'appelle, serait une relique de Néandertal. David Deroy part de cette improbable trouvaille pour raconter un tout aussi singulier personnage. Heuvelmans est l'un des inventeurs de la cryptozoologie. Un Sherlock Holmes animalier qui s'est fait pour spécialité la science des animaux cachés. Après s'être penché sur le cas de Jean-Florian Collin, qui rêvait de vendre un appartement à chaque ménage belge doté d'un revenu moyen ( Monsieur Etrimo), et sur la vie du chef d'orchestre et jazzman Stan Brenders ( Manneken Swing), Deroy tire le portrait passionnant et léché d'un scientifique pas comme les autres. Un chanteur de jazz pote d'Hergé et d'Henri Vernes qui a étudié le Yéti et le monstre du Loch Ness, a inspiré Tintin et Bob Morane, créé son émission de télé et signé, avec Sur la piste des bêtes ignorées (plus d'un million d'exemplaires vendus), le deuxième plus grand best-seller des sciences naturelles. Fabriqué avec d'exceptionnelles images d'archives, pimenté par les commentaires de spécialistes et de ses proches, Rebelle de la science réhabilite un personnage truculent, un philosophe de la biologie, poète zoologue et adepte de l'amour libre.