Chacun sa méthode: Dale Cooper résolvait ses enquêtes dans son sommeil, Columbo jouait au con pour mieux approcher les suspects et Rebecca fait le point sur ses interrogatoires pendant ses séances de musculation du périnée. C'est clair qu'avec un moutard de huit mois dans un s...

Chacun sa méthode: Dale Cooper résolvait ses enquêtes dans son sommeil, Columbo jouait au con pour mieux approcher les suspects et Rebecca fait le point sur ses interrogatoires pendant ses séances de musculation du périnée. C'est clair qu'avec un moutard de huit mois dans un sac ventral, on éveille moins les soupçons. Les gens ne se méfient pas d'une mère qui fait du "cardio-poussette" et se livrent à elle plus facilement qu'à un policier ventripotent proche de la retraite. Pascal Girard, auteur québécois de BD autobiographique, est passé maître dans l'autodénigrement. Il change son fusil d'épaule avec ce petit polar délicieux, sans vraiment abandonner son registre habituel. Il apparaît en tant que papa de la petite Lucie et mari de Rebecca, en personnage secondaire à côté de ses pompes comme d'habitude. La véritable héroïne est bien sa femme, qui s'improvise détective dans une affaire de disparition. On aura compris que l'enquête en elle-même n'a pas beaucoup d'intérêt: elle est prétexte à l'auteur pour convoquer une brochette de suspects pas très coopératifs, de témoins plutôt sympathiques et une kyrielle de sages-femmes, de coachs sportives postnatales et autres animatrices de maison de naissance hautes en couleur. Tous les parents du monde se retrouveront dans ce polar d'un genre nouveau qui sent bon le vécu.