Incontournable éditeur français spécialisé dans l'exhumation soignée de films de patrimoine, Carlotta a cette fois mis la main sur une curiosité des Antipodes qui, au début des années 80, opère une étonnante synthèse entre Mad Max et Les Dents de la mer. Inédit en Blu-ray, bénéficiant d'...

Incontournable éditeur français spécialisé dans l'exhumation soignée de films de patrimoine, Carlotta a cette fois mis la main sur une curiosité des Antipodes qui, au début des années 80, opère une étonnante synthèse entre Mad Max et Les Dents de la mer. Inédit en Blu-ray, bénéficiant d'une splendide restauration 4K et d'un emballage aussi soigné sur le fond (pléthore de suppléments intéressants, dont un long documentaire retraçant la genèse du film) que sur la forme (magnifique coffret métallisé), Razorback est le premier long métrage de Russell Mulcahy, clippeur attitré de Duran Duran et futur réalisateur du très culte Highlander. Un sanglier mutant assoiffé de sang y terrorise une petite communauté isolée de ploucs dégénérés dont la violence et le caractère primitif n'ont rien à envier à ceux de la bête. Entre western à l'ancienne et horreur typiquement eighties, le film cogne dur et frontal quand il faut, mais recèle également un sous-texte écolo et féministe plus élaboré qu'il n'y paraît d'abord. Mieux: travaillant très graphiquement l'ombre et la lumière, jouant des écrans de fumée comme des couleurs irréelles, la photo de Dean Semler, futur chef opérateur oscarisé de Danse avec les loups, confère à l'Outback australien des allures de no man's land quasiment fantastique où il fait bon halluciner. Grouik! Grouik!