Documentaire de Jérôme de Missolz.
...

Documentaire de Jérôme de Missolz. 7 "Quand je suis arrivé en Amérique, j'ai été frappé par la brutalité des choses. Tout était très laid. Vraiment. Et j'ai décidé que j'allais essayer de faire quelque chose pour corriger tout ça." En 1940, Raymond Loewy, parti pour l'Amérique avec 40 dollars en poche 21 ans plus tôt, était le seul designer à pouvoir traverser les États-Unis dans une voiture, un train, un bus ou un avion qu'il avait lui-même dessiné. "Pour un designer, la plus belle des courbes est celle des ventes" avait coutume de dire ce drôle de bonhomme tout droit sorti de Mad Men. Loewy, un des plus grands de son époque, a repensé le paquet de Lucky Strike, redéfini la charte graphique de Shell, inventé le distributeur emblématique de Coca-Cola, travaillé pour Kennedy (il a relooké l'avion présidentiel Air Force One) et dessiné les premiers Concorde. Esthéticien industriel, apôtre de la simplicité qui aimait faire le bonheur des gens, Loewy savait aussi rendre beaux les objets nécessaires. Et ce avec un remarquable sens du marketing. Le documentaire de Jérôme de Missolz, rencontre d'images d'archives et de témoignages, raconte ce personnage bien moins célèbre que ses créations. Cet homme plein d'esprit qui a intitulé son autobiographie La laideur se vend mal et qui avait trouvé la formule du succès. Être le plus en avance possible tout en restant acceptable. J.B.