Avant d'être un film, Rambo était un roman, écrit par David Morrell en 1972. Grâce soit rendue aux éditions Gallmeister de remettre les poings, non pas sur la gueule, mais sur les "i" en nous le rappelant. Une réédition qui est une preuve supplémentaire, s'il en étai...

Avant d'être un film, Rambo était un roman, écrit par David Morrell en 1972. Grâce soit rendue aux éditions Gallmeister de remettre les poings, non pas sur la gueule, mais sur les "i" en nous le rappelant. Une réédition qui est une preuve supplémentaire, s'il en était besoin, de la force de distorsion des studios hollywoodiens: le Rambo de Morrell n'a pas grand-chose à voir avec celui de Ted Kotcheff, obscur réalisateur canadien du premier opus (et qui prépare le cinquième pour 2019!). On pourrait jouer ici au jeu des sept erreurs, mais on risquerait de "divulgâcher" ce qui fait réellement l'intérêt du livre. Disons simplement que dans la version papier, Rambo tue, qu'il s'enfuit du commissariat tout nu sur la moto et qu'il n'a aucun respect pour le connard qui l'a entraîné chez les bérets verts. Ailleurs, c'est quand même un peu comme dans le film: il cavale dans la forêt avec les francs-tireurs, les flics du Comté, de l'État et bientôt les forces d'élite au cul; ça tire dans tous les sens, ça se débrouille pour survivre dans la montagne et bien sûr ça en fait une affaire personnelle. Pas de risque pour autant de voir la tête de cocker de Stallone apparaître pendant la lecture: le Rambo du roman est plus jeune. Ouf.