RAD atteind les limites de la nostalgie eighties. Surfant entre Stranger Things et les Goonies, ce hack & s...

RAD atteind les limites de la nostalgie eighties. Surfant entre Stranger Things et les Goonies, ce hack & slash boit la tasse dans un monde post-apocalyptique peuplé de créatures mutantes. Sa direction artistique douteuse et ses héros sans charisme crapahutent dans des niveaux (dé)générés aléatoirement. À coups de batte de base-ball et de pouvoirs magiques sans relief, on frappe. On zappe surtout.