Il y a un peu plus de deux ans, la Wallonie et son ministre-président Paul Magnette bloquaient momentanément la ratification par l'Europe du CETA, son inquiétant traité de libre-échange avec le Canada. L'acte de résistance mettait en lumière la place, l'opacité et l'extraordinaire pouvoir d'organes mystér...

Il y a un peu plus de deux ans, la Wallonie et son ministre-président Paul Magnette bloquaient momentanément la ratification par l'Europe du CETA, son inquiétant traité de libre-échange avec le Canada. L'acte de résistance mettait en lumière la place, l'opacité et l'extraordinaire pouvoir d'organes mystérieux: les tribunaux d'arbitrage internationaux... Ces endroits où les multinationales règlent leurs comptes avec les États et essaient de nous imposer leurs lois. Que cachent leurs procès à huis clos menés par de grands avocats d'affaires? D'où sort cette justice? Qui l'organise et qui nous y défend? Passionnant, consternant et franchement inquiétant, le documentaire de Laure Delesalle ( La Dette, une spirale infernale) lève le voile sur ce dangereux dispositif dont nous, contribuables, payons tous la faramineuse addition. À travers trois affaires significatives et des écrans de fumée toxique, de la Colombie à l'Allemagne en passant par le Pérou, Delesalle épingle les montants de dédommagements fixés arbitrairement par des juristes sans aucune légitimité démocratique, la complicité entre les grandes entreprises et des gouvernements soucieux d'attirer les investissements étrangers mais aussi de voter des lois qui protègent la santé et l'environnement allant à l'encontre des intérêts de ces multinationales... Un décryptage indispensable et compréhensible, qui met en exergue la nécessité pour la société civile de veiller à ce que les États ne succombent pas aux lobbies...