Dix ans après le film HBO Public Speaking, Martin Scorsese consacre un nouveau portrait documentaire, sous forme de mini-série Netflix cette fois, à sa grande amie Fran Lebowitz ( Fran Lebowitz: Si c'était une ville... en est d'ailleurs le titre en VF). Championne toutes catégories de la mauvaise foi, ...

Dix ans après le film HBO Public Speaking, Martin Scorsese consacre un nouveau portrait documentaire, sous forme de mini-série Netflix cette fois, à sa grande amie Fran Lebowitz ( Fran Lebowitz: Si c'était une ville... en est d'ailleurs le titre en VF). Championne toutes catégories de la mauvaise foi, cette écrivaine juive new-yorkaise qui écrit peu mais parle beaucoup possède un avis sur tout et ne se gêne jamais pour le faire savoir. Son rapport à l'argent, aux transports en commun, à la gentrification, aux livres et à la technologie, sa dépendance à la cigarette, sa haine viscérale de Times Square, ses souvenirs aux côtés de Charles Mingus, Duke Ellington ou Andy Warhol... Avec son look de dandy vieillissante à la Oscar Wilde et son débit mitrailleur à la Woody Allen, cette véritable Dorothy Parker de notre époque se lance dans ses inimitables tirades comme d'autres se jetteraient dans des impros de jazz. Entre déambulations dans la ville qui ne dort jamais et discussions à bâtons rompus, Scorsese la filme telle qu'en elle-même: piquante, colérique, érudite, égocentrée, désopilante, maladivement bavarde, curieuse de tout... Devant sa caméra complice, entièrement acquise à sa cause, cette figure haute en couleur de l'intelligentsia US flirte avec la nostalgie bougonne sans jamais s'y vautrer, forte d'un sens de la répartie hors du commun qui vient titiller les plus grands as du stand-up sur leur propre terrain. Un régal.