En 2000, le réalisateur Vitaly Mansky est mandaté par la télévision d'État de la Fédération russe pour filmer la passation de pouvoir entre Boris Eltsine, qui vient de renoncer, en décembre 1999, à son poste de président, et so...

En 2000, le réalisateur Vitaly Mansky est mandaté par la télévision d'État de la Fédération russe pour filmer la passation de pouvoir entre Boris Eltsine, qui vient de renoncer, en décembre 1999, à son poste de président, et son protégé, un certain Vladimir Poutine -alors au plus bas dans les sondages d'opinion. Aujourd'hui exilé et menacé, Mansky a exhumé les rushes des entretiens menés avec l'actuel homme fort de Russie, mais aussi ses reportages réalisés dans les lieux de pouvoir ou l'entourage d'Eltsine, ainsi que des images tournées dans sa propre famille lors de ces moments clés. Il les a remontés pour une lecture critique et a posteriori prophétique du tremplin dont Poutine allait bénéficier à plein. Capable d'analyses froides et définitives, doué de cynisme et d'un sens aigu du secret, Poutine y semble prêt à porter sa main de fer sur son pays, ses satellites... En attendant le monde. Le commentaire un peu pompeux du réalisateur, la longueur des plans et le manque absolu de rythme plombent ce document unique qui aurait pu être édifiant, mais s'avère in fine un peu trop lénifiant.