" Cette idée que la pop doit dériver du glamour -viser le sensationnel, l'extraterrestre, l'hystérie au sens propre comme au figuré- et crée un espace où le sublime et le ridicule sont inextricables m'a toujours fasciné" , écrivait l'auteur Simon Reynolds dans l'introduction de son ouvrage Shock and Awe: Glam Rock and Its Legacy. C'est cette fois, après avoir brossé un portrait intimiste d'Étienne Daho, l'ancien journaliste des Inrocks Christophe Conte qui se penche sur la question. Il étudie cette déferlante inattendue, sexy...