"Monument"

La virtuosité n'est pas forcément un crime contre l'humanité. Ni une démonstration égotique des "capacités jazz". Cette appellation paraît as...

La virtuosité n'est pas forcément un crime contre l'humanité. Ni une démonstration égotique des "capacités jazz". Cette appellation paraît assez fantaisiste et malingre à l'écoute d'un disque intégralement instrumental, emmené par deux des quatre membres du groupe londonien: Duncan Bellamy (batterie plus électronique) et Jack Wyllie (claviers et saxophones). Ce septième album studio dilate les genres: jazzy sans doute mais autant qu'électronique, une soundtrack pour paysages filmiques imaginaires. C'est juteux et brillamment exécuté, avec toutes sortes de sonorités qui embrassent une Terre sans frontières. Et donnant souvent cette sensation d'infini qui dope l'imaginaire.