"FOR EMMA, FOREVER AGO" DE BON IVER "BON IVER BON IVER" DE BON IVER

" For Emma, Forever Ago et Bon Iver Bon Iver sont deux disques très importants pour moi. Je ne parle pas juste de musique. Justin ( Vernon, avec qui il a tourné, ndlr) a été un formidable exemple. Un exemple pour devenir un mec bien et un meilleur musicien. Un morceau comme Re: Stacks résonne en moi. Ces quelques phrases: " There's a black crow sitting across from me. His wiry legs are crossed. He is dangling my keys, he even fakes a toss." Des paroles incroyables d'une formidable chanson. J'écoute énormément de musique. Mais beaucoup de choses n'ont pas autant de retentissement dans ma vie personnelle."
...

" For Emma, Forever Ago et Bon Iver Bon Iver sont deux disques très importants pour moi. Je ne parle pas juste de musique. Justin ( Vernon, avec qui il a tourné, ndlr) a été un formidable exemple. Un exemple pour devenir un mec bien et un meilleur musicien. Un morceau comme Re: Stacks résonne en moi. Ces quelques phrases: " There's a black crow sitting across from me. His wiry legs are crossed. He is dangling my keys, he even fakes a toss." Des paroles incroyables d'une formidable chanson. J'écoute énormément de musique. Mais beaucoup de choses n'ont pas autant de retentissement dans ma vie personnelle." " Time Out of Mind, sorti en 1997 je pense, est un autre disque qui m'est cher. Je l'ai acheté en CD. Quel âge j'avais à l'époque? 14 ans. Oui, ça doit être ça. Je ne suis pas très fort en maths. Je l'ai trouvé dans un minuscule magasin d'électronique où ils vendaient quelques compacts. Quand j'y réfléchis, ce n'était pas facile de trouver de la musique là où j'ai grandi. J'ai découvert beaucoup de choses au petit bonheur la chance en fonction de ce qui me tombait sous la main. J'ai acheté des trucs que je n'ai écoutés qu'une fois. D'autres sur base de leur pochette. Ce disque de Dylan, j'aime la façon dont il sonne. Les éléments de chaos. Il y a énormément de musiciens qui jouent en même temps sur cet album et le mix reste incroyable. Tu sais pointer tous les zikos. Puis, il y a ces paroles hallucinantes. Sur une île déserte, j'emmènerais aussi avec moi Wrecking Ball d'Emmylou Harris, également produit par Daniel Lanois. Lanois a produit de sales trucs de U2 mais Wrecking Ball est vraiment top." "Nick Drake a joué un rôle important lorsque j'avais 18 ou 19 ans et que je me suis mis à la guitare acoustique. J'ai appris avec lui à ajuster ma gratte. Brighter Layter est sans doute l'album de Drake que je préfère. Je ne sais pas pourquoi il n'a pas rencontré plus de succès de son vivant. J'ai entendu dire qu'il était extrêmement timide et nerveux par rapport à la scène. The Reminder de Feist m'a aussi énormément marqué. Je l'ai aimé dès le début et je ne sais guère pourquoi. Je ne me considère pas comme un collectionneur. Le digital est une bonne chose en ce sens que tu peux tout trimballer dans ton ordinateur. Mais j'achète toujours beaucoup de disques. J'aime être surpris par un album. Tu vois, le genre de truc qui se termine et que tu as tout de suite envie de réécouter?" "J'apprécie beaucoup Hakan Hellström. C'est un artiste suédois. Les indie kids l'adorent. En fait, tout le monde l'aime chez nous. Il est formidable et extrêmement populaire. On va faire une comparaison dylanienne: si on le met dans le costume de Bob Dylan, c'est entre Highway 61 Revisited et Blonde on Blonde. Tu appellerais ça comment? Pop ou rock? Ce type est un incroyable songwriter et ses paroles me retournent la tête. J'utilise une de ses chansons pour m'introduire quand je monte sur scène. Elle me permet de me sentir bien. Il chante en suédois mais si davantage de gens comprenaient ce qu'il raconte, il serait sans doute connu partout à travers le monde. Il n'a jamais rien sorti en anglais. Je pense que ça ne l'intéresse pas. Moi, je n'ai jamais imaginé sérieusement chanter dans ma langue maternelle. Le backing band d'Hakan travaille pour un jeu télé au pays. Il m'a demandé de chanter un classique suédois qui faisait partie d'une question et l'expérience m'a beaucoup amusé. Peut-être qu'un jour..." "Le premier album que j'ai acheté, c'était Happy Nation d'Ace of Base. Je devais avoir une dizaine d'années. Mes parents venaient de se procurer un lecteur CD. Mais le premier que je pourrais encore écouter aujourd'hui, ça doit être un Greatest Hits de Bob Dylan. J'ai passé pas mal de temps sur du punk, du garage. J'aime bien les Black Lips par exemple. Mais j'ai 30 ans aujourd'hui... J'aime tout ce qu'a enregistré Sharon Van Etten et j'ai un faible pour les Bowerbirds que j'ai vus à Am-sterdam. Euh non, c'était ici même. On a dormi à Bruxelles. Désolé, je suis un petit peu perdu. Leurs disques sont géniaux. Je ne sais pas comment qualifier leur musique. Ce n'est pas du folk ou quoi que ce soit d'autre. Ca sonne juste comme du Bowerbirds. Leur sens du rythme est épatant. J'adore aussi Neil Young. Harvest Moon est le genre de musique qui m'apaise et peut très bien m'aider à dormir. Je flashe encore sur Cat Power. The Greatest. Ses albums de reprises: The Covers Record et Jukebox. Moon Pix aussi. J'adore Chan Marshall. J'en ai des frissons rien qu'à y penser. Ses chansons me donnent la chair de poule et me rongent jusqu'à l'os." LE 30/10 À L'ANCIENNE BELGIQUE. THERE'S NO LEAVING NOW (***), DISTRIBUÉ PAR DEAD OCEANS/KONKURRENT. RENCONTRE JULIEN BROQUET