"Voyages"

"Qu'est ce qui fait? Qu'est-ce qu'il a? Qui c'est celui-là? Il est complètement toqué ce mec-là, complètement gaga. Il a une drôle de tête, ce type-là. " Tombé dans un sommeil éternel le 17 août 2014, Pierre Vassiliu n'était pas que le chanteur de ce tube, adapté d'une chanson de Chico Buarque, qui allait caracoler, en 1973, en tête des hit-parades français. Avec la compilation Face B (1965/1981), le label parisien Born Bad avait déjà commencé à le démontrer. Et il en remet une couche aujourd'hui, avec pour thématique son amour, sa passion du voyage. Ancien jockey (son premier métier) et restaurateur, le natif du Val-de-Marne adorait promener sa moustache aux quatre coins du monde. Si l'Algérie lui a laissé de mauvais souvenirs (il y a entre autres été employé à faire des photos de cadavres pendant la guerre), Vassiliu a vécu au Sénégal entre 1985 et 1989 et y a même ouvert un club de jazz. Il a beaucoup bourlingué et ramené des sonorités exotiques d'Afrique et d'Amérique du Sud. Au milieu des années 70, Initiation (sa participation au premier album de bossa en français) et Qu'il est bête ce garçon jouent avec les rythmes brésiliens. La Guadeloupe ( Fais-moi savoir), le Cameroun ( Mange pas les bras écorche les touristes français qui donnent leurs restes aux chats de l'hôtel sans regarder les gosses affamés de l'autre côté de la grille) et l'afrobeat ( Ça va Ça va enregistré avec Tony Allen) s'invitent dans ses albums des années 80. Pierre bats ta femme tape dans le funk afro-américain. Ce n'était " pas un playboy, il ne payait pas de mine avec sa grosse moustache et son long nez de fouine" mais Vassiliu savait y faire. Une compile bariolée non dénuée d'humour.

Distribué par Born Bad.

8