On se souvient de son solo ébouriffant, ondulant et hypnotique, sur les vinyles de Bob Dylan. Lisbeth Gru...

On se souvient de son solo ébouriffant, ondulant et hypnotique, sur les vinyles de Bob Dylan. Lisbeth Gruwez revient seule sur scène pour se confronter, pour la première fois, à la musique classique. Elle s'allie à la pianiste Claire Chevalier pour donner sa version d'études et préludes de Claude Debussy. Une nouvelle création qu'elle décrit comme une aquarelle: " Pensez à la légèreté des couleurs qui se mélangent, sèchent brièvement, puis sont à nouveau humectées pour établir de nouvelles connexions".