Où qu'il aille, Pascal Thomas est le bienvenu! Sa bonhomie naturelle prolongeant l'impression réjouissante, voire jubilatoire, que communiquent ses meilleurs films. Le grand entretien public qu'il donnera le 26 avril (19 h 45) à Flagey en apportera sans nul doute la confirmation. Les comédies de maturité du cinéaste, que privilégie l'hommage de la salle bruxelloise, marquent depuis le tournant du nouveau siècle la renaissanc...

Où qu'il aille, Pascal Thomas est le bienvenu! Sa bonhomie naturelle prolongeant l'impression réjouissante, voire jubilatoire, que communiquent ses meilleurs films. Le grand entretien public qu'il donnera le 26 avril (19 h 45) à Flagey en apportera sans nul doute la confirmation. Les comédies de maturité du cinéaste, que privilégie l'hommage de la salle bruxelloise, marquent depuis le tournant du nouveau siècle la renaissance et la reconnaissance d'un Thomas plutôt connu, à ses débuts, pour des polissonneries plaisantes comme Les Zozos, Pleure pas la bouche pleine et Le Chaud Lapin... La Dilettante (1999) marque le début de la seconde carrière du natif de la Vienne. Catherine Frot y brille en épouse bourgeoise quittant le confort d'une vie bridée pour une liberté non dépourvue de risques. La formidable actrice deviendra l'interprète fétiche de Pascal Thomas, qui la fera jouer ensuite dans Mercredi, folle journée! (2001), Mon petit doigt m'a dit (2005), Le Crime est notre affaire (2008) et Associés contre le crime (2012). Les trois derniers la réunissant à André Dussollier pour autant d'adaptations succulentes d'Agatha Christie. Succès public et critique accompagnent désormais un réalisateur de 72 ans resté d'une humilité exemplaire, mais qui parle de son travail avec un plaisir de cuisinier détaillant les ingrédients qui feront saliver ses convives... L'ex-journaliste (il a écrit notamment dans Elle et dans Lui!), passé aussi par la case bande dessinée (Pravda la Survireuse, avec Guy Peellaert), est par ailleurs un bibliophile curieux, qui présida la Société Française des Réalisateurs de Films, ainsi que la Commission d'avances sur recettes. Un organisme où il se distingua en créant une avance au... dernier film, pour faire pendant à celle allant aux premières oeuvres. L'humour est chez lui plus qu'un trait de personnalité, doublé d'une arme contre la crétinerie. C'est une manière d'être, simplement, une façon de vivre où de nombreux spectateurs se sont reconnus au fil des années. Son cinéma invite à la complicité. Flagey lui fera un chaleureux écrin! DU 24/04 AU 29/05 À FLAGEY, BRUXELLES. LOUIS DANVERS