Aux portes du XXe siècle, la nouvelle fiction signée de l'auteur de bande dessinée Fabien Nury ( Il était une fois en France), créateur de la série Guyane, explore les noirceurs d'une France gangrénée par l'antisémitisme, le fantasme de l'ordre et de l'autorité. Brutale, sombre, menaça...

Aux portes du XXe siècle, la nouvelle fiction signée de l'auteur de bande dessinée Fabien Nury ( Il était une fois en France), créateur de la série Guyane, explore les noirceurs d'une France gangrénée par l'antisémitisme, le fantasme de l'ordre et de l'autorité. Brutale, sombre, menaçante, cette reconstitution ambitieuse aux accents de thriller et de polar est aussi décomplexée qu'un discours de candidat de droite à l'élection présidentielle. Elle expose les germes d'une société malade qui voit dans la création de la police moderne et le retour du préfet Lépine, à la veille du second procès Dreyfus, le remède ultime à l'extinction de ses propres peurs et des violences qui couvent dans la capitale. La mort ridicule du président Félix Faure est une ouverture un peu racoleuse pour une fiction moins pompeuse et plus pertinente que ne le laissent présager ses nombreux effets de manche. Guidé par l'élucidation d'une affaire retentissante et légèrement déplacée dans le temps, celle de la "Malle sanglante", le récit abonde en personnages bien campés, fictionnels ou réels, en dialogues affûtés et en décors admirablement reconstitués. On en vient presque à regretter qu'elle n'explore pas de manière plus profonde et actualisée les plaies qu'elle rouvre pourtant avec un sens aigu de la tension dramatique et de la complexité historique.