Si Always Ascending sonne effectivement comme un disque de Franz Ferdinand, il porte malgré tout la marque de son producteur: Philippe Cerboneschi, alias Philippe Zdar. Il démarre sa carrière en bossant sur les premiers MC Solaar en duo avec Hubert Blanc-Francard, alias Bo...

Si Always Ascending sonne effectivement comme un disque de Franz Ferdinand, il porte malgré tout la marque de son producteur: Philippe Cerboneschi, alias Philippe Zdar. Il démarre sa carrière en bossant sur les premiers MC Solaar en duo avec Hubert Blanc-Francard, alias Boom Bass. Dans la foulée, il deviendra l'un des héros discrets de la première vague French Touch, en concoctant un groove chaud et léché qu'il appliquera à la house et la techno -sur des disques aussi fondateurs que Pansoul (avec étienne de Crecy sous le nom de Motorbass), ou ceux de Cassius (en duo avec son compère Boom Bass). Au fil du temps, Zdar n'a toutefois cessé d'élargir ses horizons musicaux en diversifiant ses boulots en tant que producteur. Qu'il se penche sur les disques de Phoenix, des Beastie Boys ou encore de Cat Power. "C'est exactement ce que j'aime chez lui, explique Kapranos. Son côte tout-terrain. C'est un producteur très à l'écoute. Certains mettent au point une signature sonore, et ont tendance à juste la poser sur le groupe, quitte à le phagocyter. On en connait un comme ça, je ne dirai pas son nom, qui insiste pour utiliser toujours la même guitare basse, les même amplis, la même batterie, etc. Du coup, tous ses disques sonnent pareil. Philippe, lui, réagit à ce que vous jouez. Il fait ressortir votre personnalité, votre caractère. Mieux: il l'amplifie."