Le GoBetween Robotics du Stanford Research Institute pourrait sans peine remporter le trophée du robot le plus improbable de cette année. Développé par le département des sciences appliquées de l'université californienne, ce prototype roule comme un cyber policier qu'un (vrai) agent déploie depuis son véhicule, vers l'automobiliste arrêté (qui le précède). Ce bras télescopique géant qui s'étend donc du patrouilleur vers la fenêtre du conducteur se termine par un buste de métal servant de super webcam entre les deux interlocuteurs. Montrer ses papiers à la caméra, scanner son permis, signer une surface tactile et recevoir l'amende imprimée... Coiffé d'un casque, le GoBetween Robotics permet à l'agent une verbalisation de A à Z, tout en restant dans son véhicule. De quoi diminuer, selon ses créateurs, les 89 et 11 décès (respectivement du côté civil et policier) survenant lors des 17 millions d'arrestations routières annuelles aux USA.

www.reubotics.com/go-between-robotics