La revue de bande dessinée, terrain d'expérimentation des auteurs BD et vitrine des maisons d'édition qui les publient, n'a plus la cote. En perte de vitesse depui...

La revue de bande dessinée, terrain d'expérimentation des auteurs BD et vitrine des maisons d'édition qui les publient, n'a plus la cote. En perte de vitesse depuis quelques années, elle a disparu des étals des librairies. Malgré tout et riche de son expérience (À suivre...), la vénérable maison Casterman tente de la remettre au goût du jour et son cru 2020 est à siroter avec beaucoup de plaisir. Mélangeant auteurs maison et autres, talents confirmés ou non, Pandora suit le cahier des charges du genre. On y trouve des illustrations (de Crécy, Caillou), des jeux débiles (Nix) et, bien sûr, de la bande dessinée. À la fois drôle (Simon, Bouzard, Claire & Jake... ), grinçant (Lehmann, Navarro...) ou poétique ( Harambat, Alfred... ), le cocktail est bien dosé.