Palme d'Or au Festival de Cannes voici 42 ans, ce très beau film des frères Taviani nous emmène dans la Sardaigne des années 40. C'est là que grandit le petit Gavino, fils de paysans et obligé de quitter...

Palme d'Or au Festival de Cannes voici 42 ans, ce très beau film des frères Taviani nous emmène dans la Sardaigne des années 40. C'est là que grandit le petit Gavino, fils de paysans et obligé de quitter l'école dès l'âge de 5 ans pour aider son père à garder des animaux. Il devra patienter jusqu'au service militaire, à 21 ans, pour découvrir le monde extérieur et s'échapper de l'emprise paternelle. Il apprendra à lire, et se révoltera enfin contre l'espèce d'esclavage qu'il subissait jusqu'alors... Puissante et déchirante dénonciation d'une société rurale patriarcale à l'extrême, Padre Padrone s'inspire très directement de l'expérience vécue par Gavino Ledda, berger sarde analphabète devenu linguiste. Aussi beau que fort, réaliste et en même temps chargé d'utopie, le film aussi rude et généreux des Taviani ne pouvait que plaire au président du jury cannois, un certain Roberto Rossellini.